Guerre en Ukraine EN DIRECT : La France a rempli 75% de ses stocks de gaz pour l’hiver, affirme le gouvernement…

7h36 : Russes en vacances en Crimée

Alexandra Roumiantseva prend un bain de soleil sur une plage à l’extérieur de Sébastopol et essaie de bloquer de son esprit la nouvelle de l’assaut russe contre l’Ukraine quand soudain un avion de chasse russe déchire le ciel. “Je ne peux pas dire qu’on soit complètement détendus”, avoue cette femme de 31 ans, responsable d’un fonds caritatif, arrivée de Saint-Pétersbourg avec son mari et ses deux jeunes enfants. “Si nous sentons que les choses vont mal, nous revenons.” Comme elle, des milliers de Russes passent leurs vacances dans la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée en 2014 par Moscou et plus tard base de l’armée russe dans l’offensive en Ukraine.

Alors que les adolescents sautant des rochers dans la mer et les voyageurs torse nu avec une bière à la main et grillant sur un feu ouvert donnent à ce lieu de vacances un air de normalité estivale, la réalité est que la façade n’est pas si loin. A 300 ou 400 km au nord de Sébastopol, les combats sont une réalité quotidienne. Et cette ville portuaire abrite la flotte russe de la mer Noire, dont les navires, déployés en mer, tirent presque chaque jour sur le territoire ukrainien. Les liaisons aériennes civiles avec la Crimée sont également suspendues depuis fin février, en raison d’affrontements à proximité.

De l’autre côté de la frontière, il est difficile pour les Ukrainiens de penser à ces vacances à la plage. Dans la nuit de lundi à mardi, la ville thermale de Zatoka, près d’Odessa, a été bombardée. Si aucun décès n’est à déplorer, les dégâts matériels sont très importants.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *